E112: Samedi 21 mai // Ledges – Enterprise

E112: Samedi 21 mai // Ledges – Enterprise

72,19km – 10h19′

Départ depuis Ledges ce matin. Cela fait maintenant deux jours nous profitons du véhicule de Bertrand et Monika pour y déposer quelques bagages, et ainsi alléger notre Jeep. Quel luxe.
Hier Serge a couru la fin de son étape sur une piste cyclable parallèle à la route. Mais ce matin il décide de ne pas la réemprunter. « C’est trop les montagnes russes » nous explique-t-il.
Premier ravitaillement sous une certaine fraîcheur matinale. En fin de compte le short dès le début de journée, c’était un peu présomptueux…
Dès les premiers kilomètres, nous apercevons le Gunlock State Park, qui semble avoir été le terrain de nombreuses coulées de lave. En tout cas le paysage est sacrément tourmenté.
D’une manière générale, après pratiquement un mois passé dans les Rocheuses, je reste impressionné de la puissance dégagée par cette chaîne de montagnes. Je vous ai déjà parlé de cette plaque tectonique Pacifique, qui en s’enfonçant sous la plaque Nord-Américaine, à donné naissance à ces massifs montagneux. Mais jour après jour, à en voir le résultat, je ne peux que rester ébahi devant les forces qui semblent s’activer sous nos pieds.
Mais revenons à notre course, et plus précisément notre série « Monika et le drone », épisode 2. A peine le temps de prendre des images que rebelote, une ranger arrive quelques minutes seulement après le début d’utilisation de Cassiopée (et oui, même le drone à un nom). Et pourtant nous sommes au milieu de nulle part. A en croire qu’elle nous surveillait depuis le haut des reliefs. Aucune animosité entre elle et nous, mais elle demande à ce qu’on arrête d’utiliser l’engin, car celui-ci pourrait perturber les oiseaux du parc.
Il est 9h, et se produit un petit événement sur la croisette : Monika ravitaille Serge pour la première fois. Et ils en profitent pour parler du film qui sera réalisé à la fin de cette course. Tellement longtemps qu’on récupère madame un kilomètre et demi plus loin.
Ravitaillement suivant, c’est au tour de Bertrand de s’y coller. Petit « muesli / yaourt » histoire de se mettre en jambe. Attentif et désireux d’apprendre, l’élève Plaquevent est un bon élément. Mais il est bien souvent déconcentré par l’élève Trzcinska (Monika), un poil perturbateur.
Alors que nous reprenons notre route vers le prochain ravito, voilà que nous apercevons notre premier roadrunner ! Vous savez, c’est le fameux « bip bip » qui passe ses journées à échapper au Coyote. Sauf qu’en vérité il est bien plus petit que dans le dessin animé. Mais tout aussi rapide. Pas le temps de dégainer les appareils photos que celui-ci traverse la route à toute vitesse, et s’en va dans les bosquets.
Au 35ème kilomètre nous rentrons de nouveau dans la Dixie Forest. Ça ne vous rappelle rien ? La première fois que nous l’avons traversée, c’était il y a plus d’une semaine ! Car le moins que l’on puisse dire, c’est que cette forêt est grande. Elle est en effet la plus grande de tout l’Utah, couvrant 8000 km2,  s’étendant sur 270 km. Ce n’est donc pas étonnant de finir par retomber dessus…
Une demi-heure plus tard nous accueillons un nouveau membre dans l’équipe, en la personne de Nicolas ! C’est le fils ainé de Serge, et il a déjà été suiveur sur les deux premières traversées, à savoir les Etats-Unis en 1997 et l’Australie en 1999. Il vit à Chicago depuis 7 mois, et il a profité de notre proximité avec Las Vegas pour venir nous voir ce week-end.
Serge est évidemment très heureux de retrouver un autre de ses fils, et de voir tout ce beau monde autour de lui. La journée se déroule dans l’allégresse, et notre coureur chambre pas mal Bertrand concernant la finale de coupe de France de ce soir… et oui même à l’autre bout du monde les rivalités PSG/OM persistent.
Ce soir nous dormons à Enterprise, mais notre étape ne s’arrête pas là. Une fois la « ville » atteinte, nous bifurquons vers l’ouest, sur une route bien plus déserte et tranquille que les jours précédents. Malgré le vent il fait bon, et tout le monde profite de cette baisse du trafic.
Ce soir nous revenons donc sur nos pas, et profitons de notre dernière soirée en Utah. Et cette fois-ci pour de bon, car demain nous arrivons au Nevada dès le début d’étape, et continuerons notre route vers Vegas.
Bonne nuit.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du dimanche 22 mai: Etape 113