E95: Mercredi 04 mai // Opal – US 30 (borne 38)

E95: Mercredi 04 mai // Opal – US 30 (borne 38)

72,74km – 9h55′

Tout au long de sa traversée, le Wyoming n’aura cessé de nous surprendre. Avec ses tempêtes de neige bien sûr, mais aussi ses régions arides et maintenant ses grandes collines… vertes. Et pourtant nous sommes toujours à plus de 2000 mètres d’altitude. Alors oui, je ne vous parle pas d’herbe bien fraîche et grasse, mais néanmoins la couleur du paysage de cet après-midi contraste fortement avec celle des dernières étapes. Et dire qu’hier nous nous serions presque crus à Grand Canyon…
La raison ? Nous n’en sommes pas certains, mais plusieurs éléments peuvent entrer en jeu : l’humidité retrouvée, due au regain d’altitude (pratiquement 200 mètres de plus qu’hier). Certains pans de neige tiennent d’ailleurs encore le coup malgré les 25°C de cet après-midi. La composition du terrain pourrait elle aussi jouer un rôle. D’ailleurs les lieux sont réputés pour leurs nombreux fossiles déterrés. En effet nous croiserons en fin d’étape le monument national de Fossil Butte, surement l’endroit où le plus de fossiles aquatiques datant du Cénozoïque ont été retrouvés au monde. Des poissons, des alligators, des chauves-souris, des tortues, des insectes et beaucoup d’autre animaux et plantes ont été fossilisés ici dans d’excellentes conditions, il y a environ 2 millions d’années. A cette période, la région était dotée d’un climat subtropical et de nombreux bassins, et les Amériques du Nord et du Sud venaient seulement de se rejoindre ! Ca ne nous rajeunit pas !
En tout cas le changement de paysage (car oui nous parlions bien du paysage à la base) fut radical, et est intervenu au 45ème kilomètre tout juste après Diamondville. Cette ville tient d’ailleurs son nom du charbon de grande qualité qui provenait des mines locales, et qui selon les mineurs de l’époque, ressemblait à des diamants noirs.
La journée avait commencé avec une petite fraîcheur matinale, mais celle-ci n’aura duré que très peu de temps. Dès 10h tout le monde est en short. Très peu de monde croisé aujourd’hui, mais à contrario une circulation pas reposante du tout, avec beaucoup de camions et d’Oversize Load (l’équivalent du « Convoi Exceptionnel » chez nous, mais qui n’a rien d’exceptionnel ici tant il y en a). Seul village traversé, Opal et ses 96 habitants, scindé en son centre par la voie ferrée et pratiquement à l’abandon, son seul commerce étant désaffecté. Depuis hier nous apercevons de nombreuses usines dans les environs. Et appartenant à des entreprises de toutes les nationalités. Il semblerait que le coin soit propice pour des travaux chimiques pas forcément tolérés aux abords des villes, car l’on distingue de nombreuses cheminées actives au loin derrière les collines.
Les plaques d’immatriculation Utah commencent à se faire de plus en plus présentes, et pour cause : nous y rentrons demain ! Serge est surexcité à l’idée de traverser cet état pour la quatrième fois, qui -selon lui- est le plus beau des Etats-Unis. Je ne demande qu’à voir ça.
En attendant je vous dis à demain, pour notre entrée dans cet 11ème état de la traversée étatsunienne.
Bonne nuit.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du jeudi 05 mai: Etape 96