E106: Dimanche 15 mai // Alton – Fredonia

E106: Dimanche 15 mai // Alton – Fredonia

72,27km – 9h44′

Jamais deux sans trois. Hier soir le wifi était encore une denrée rare. Me revoilà donc de retour ce matin devant l’office de l’hôtel, afin de vous envoyer les vidéos, photo et textes dans les temps. Je commence presque à apprécier ces réveils bucoliques. René part aux alentours de 7h emmener nos coureurs à leur point de départ. Nos deux gars ont bien pris le soleil hier, surtout Philippe qui ne s’est pas assez protégé. Il est vrai que parfois le vent fait presque oublier la puissance des rayons du soleil.
Laure passe me chercher une heure plus tard. Les clés de la cabin wood sont rendues, et nous pouvons nous allez faire les courses avant de retrouver nos trois compères. Si j’ai pu exprimer ma stupéfaction quant au nombre de magasins Walmart aperçus dans l’est et le centre des Etats-Unis, il est vrai qu’ici c’est beaucoup moins le cas. Et comme nous avons pris l’habitude d’acheter des produits qui ne se trouvent bien souvent que dans cette chaîne, nous en sommes quelque peu orphelins. Alors ce matin nous profitons de la cinquantaine de kilomètres nous séparant du Walmart de Cedar City pour nous y rendre. Le prochain ne sera qu’à St. George, que nous n’atteindrons que dans une semaine.
Nous profitons aussi de cette parenthèse consommation pour acheter une carte mémoire pour la nouvelle caméra de notre coureur. Et oui, c’est un peu noël aujourd’hui. Serge a été sage, s’est bien laissé raser sa barbe et couper les cheveux, alors il a le droit à un nouveau jouet. Avec zoom optique s’il vous plait. La grande frustration de notre coureur, depuis son épisode des panthères en Floride, est de ne pouvoir zoomer avec sa Go Pro. C’est maintenant chose possible, même si pour les panthères, ça risque d’être plus compliqué d’en retrouver.
Nous rejoignons René à Mt Carmel Junction, là où la bifurcation pour le Zion National Park se trouve. Encore un des célèbres parcs nationaux de l’Utah. Mais pas de visite prévue aujourd’hui. Je retourne dans la voiture suiveuse retrouver mon équipier.
Le sable commence à faire son apparition. La végétation est de plus en plus aride, et j’y réfléchis à deux fois avant de partir à grandes enjambées dans les buissons pour prendre des photos. Pour l’instant j’aperçois juste des petits lézards qui galopent un peu partout, mais je trouve ce paysage propice à d’autres rencontres bien moins sympathiques.
Au cinquantième kilomètre, se dessine au loin une immense fosse. Grand canyon ? Difficile à dire, mais nous en sommes pourtant encore assez loin. En plissant un peu les yeux on pourrait imaginer les falaises normandes et l’océan derrière qui s’étend jusqu’à l’horizon. Et oui, le soleil cogne très fort ici.
La highway 89 n’est pas de tout repos aujourd’hui. Il faut dire que nous sommes sur la route qui mène directement au parc de Grand Canyon nord, et celui-ci ouvre justement le 15 mai de chaque année. On ne compte plus le nombre de camping-cars et de caravanes croisés.
La suite de l’étape va nous faire dégainer les appareils photos et les caméras. Notre route s’enfonce au fur et à mesure de l’après-midi dans de superbes gorges où les roches rivalisent de teintes rougeâtres. La voie serpente au milieu de ce beau paysage jusqu’à finalement déboucher sur Kanab, où nous dormirons ce soir. Au 19ème siècle, Brigham Young consacra beaucoup d’importance à cette ville, et œuvra au développement de ce qui n’était à la base qu’un avant-poste. Cet endroit est surnommé le « Little Hollywood », car beaucoup de westerns y ont été tournés.
Néanmoins notre étape ne s’arrête pas là et nous continuons à avancer toujours plus vers le sud. Au milieu de Kanab nous quittons la highway 89 pour sa sœur jumelle, la highway 89 bis. Philippe accuse le coup en cette fin de journée et se contente de boire de l’eau aux ravitaillements. A sa place je courrais en reculant, car le paysage derrière nous à de quoi donner du courage : de gigantesques « marches » rouges s’étendent de l’ouest à l’est, et nous font réaliser que nous sommes finalement arrivés dans la fameuse fosse que nous apercevions quelques heures plus tôt. Un ravitaillement plus loin et c’est l’heure du grand moment. Il est là, il est beau, il est tout chaud : le panneau annonçant l’Arizona ! On ne change pas un rituel qui fonctionne : prises de photos, de vidéos, puis nous laissons notre Martin ScorSerge tranquillement faire son témoignage filmé quotidien.
L’étape se termine quelques kilomètres plus loin… sous une fine pluie ! Tiens tiens, cela faisait plusieurs jours que nous n’avions pas reçu de gouttes. Philippe termine la journée marqué, et pour cause Serge a véritablement cavalé aujourd’hui, avec un chrono à 9h44’ pour encore plus de 72km…
Ce soir nous retournons dormir en Utah, à Kanab, mais demain c’est bien l’Arizona que nous attaquerons de pied ferme. Et ce sera l’occasion pour moi de vous en dire plus sur cet état, qui à ma grande surprise, va nous réserver un sacré relief.
Bonne nuit.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du lundi 16 mai: Etape 107