E84: Samedi 23 avril // Fort Julesburg – Sidney

E84: Samedi 23 avril // Fort Julesburg – Sidney

72,10km – 10h15′

Afin de ne pas perturber nos horloges biologiques, nous avons décidé d’ignorer ce changement d’heure et de continuer à nous lever avec le soleil. Les réveils sont donc décalés : levé 5h, départ 6h15.
Serge profite du voyage en voiture pour faire quelques images par la fenêtre. C’est vrai que ces reflets orangés sur les collines sont du plus bel effet. Nous déposons notre Martin ScorSerge quelques kilomètres après la frontière du Colorado, et l’étape peut commencer. Le temps de deux ravitaillements… et nous sommes déjà de retour au Nebraska. Ce fut court, et pas très intense. Quelques infos pêle-mêle quand même : appelé « état du centenaire » (car intégré à l’union des états tout juste 100 ans après la déclaration d’indépendance) le Colorado est le seul état avec le Wyoming à être parfaitement rectangulaire. Chaque bord étant essentiellement délimité grâce à l’aide d’un méridien ou d’un parallèle. La totalité de cet état se situe à plus de 1000m d’altitude (le point le plus bas étant le fleuve Arikaree, à 1010m), et compte 52 sommets à plus de 4270m ! Impressionnant ! A noter aussi que c’est le premier état avec celui de Washington à avoir légalisé la vente et la possession de marijuana. C’était en 2012, et cette légalisation a d’ailleurs tellement fait rentrer d’argent dans les caisses de l’état, que celui-ci, en vertu d’une loi de 1992, a été obligé de reverser l’excédent aux habitants, soit 7$ par personne.
Journée très calme sur les routes du « Run Around the Planet ». La traversée de Chappell nous offre notre seul instant urbain de la matinée. Petite frayeur quand même : au moment où je ravitaille Serge, un chien sort d’une maison et se rue sur moi sans faire le moindre bruit. Heureusement il s’arrête aussi sec à quelques centimètres, et repart aussitôt. Maintenant je comprends un peu mieux ce que ressent Serge lorsqu’un canidé lui court après…
Le ciel se couvre au fur et à mesure de la journée, la météo nous avait promis de la chaleur et elle ne nous a pas menti : il fait lourd. Heureusement le vent de sud-est est favorable pour Serge, qui semble peiner durant cette fin de journée. Néanmoins, la simplicité du parcours d’aujourd’hui nous permet à René et moi de nous avancer sur certains points. Je dépose René au Walmart entre deux ravitos, afin qu’il en profite pour faire un plein de courses. Pendant ce temps je retourne ravitailler Serge, puis retourne récupérer René, nous allons checker l’hôtel entre temps et je retrouve Serge pour la fin d’étape. Quelle synchronisation ! C’est ce qu’on appelle une affaire rondement menée.
Serge termine son étape à la sortie de Sidney, ville marquée au 19ème siècle par la ruée vers l’or. En effet, en 1874 de l’or fut découvert dans les Black Hills, très exactement 267 miles au nord de Sidney, dans le Dakota du Sud. Sidney possédant à la fois une gare ferroviaire de l’Union Pacific, mais étant aussi très proche de ces montagnes, de nombreuses personnes arrivèrent afin de faire fortune. Tout les moyens étaient bons pour ramener ce précieux minerai, à diligence, à cheval, à l’aide de wagons tirés par des bœufs ou des mulets. Entre 1878 et 1879, plus de 11 000 tonnes de fret furent déplacées entre Sidney et les Black Hills.
En octobre 1880, l’Union Pacific ouvrit un chemin ferroviaire ralliant Pierre, dans le Dakota du Sud. Cela mis fin à l’avantageux placement géographique de Sidney.
Serge termine son étape sous le panneau de Cheyenne, indiquant encore 101 miles à parcourir. Soit 162 kilomètres, et encore 600 mètres d’altitude à prendre avant mardi matin.

Bonne nuit et à demain.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du dimanche 24 avril: Etape 85