E65: Lundi 04 avril // Centralia – Jonction Rose Rd / Rd 4

E65: Lundi 04 avril // Centralia – Jonction Rose Rd / Rd 4

71,75km – 10h10′

Top départ à 7h30 ce matin. Le ciel bleu et le vent sont toujours au rendez-vous, comme depuis plusieurs jours maintenant. Ce combo soleil/vent est d’ailleurs extrêmement traître, et Serge a pris de sacrés coups de soleil sur les mollets hier.
Nous commençons notre étape en plein cœur de Centralia. Très vite nous quittons la ville pour nous retrouver en rase campagne. Contrairement au Tennessee ou au Kentucky, ici les zones rurales sont presque exclusivement réservées à l’agriculture. Rien n’est laissé au hasard et chaque parcelle de terrain est cultivée. Nous avançons à travers d’immenses champs bordés par des routes toutes perpendiculaires les unes aux autres. Une sorte de labyrinthe, mais sans les haies. Heureusement notre GPS est en forme, et nous parvenons sans mal à rejoindre Carlyle, où Philippe et Emmanuelle nous rejoignent.
Centralia et Carlyle seront les deux seules villes que nous traverserons aujourd’hui, mais il est intéressant de noter que nous avons enfin retrouvé des villes « normales ». A la différence des états précédents où les maisons poussaient à droite à gauche, et où l’on cultivait de façon quelque peu anarchique, les choses semblent bien différentes dans l’Illinois. La campagne est réservée aux plantations ainsi qu’aux élevages, et les villes aux habitations.
Philippe enfile son short et part accompagner Serge sur les 25 prochains kilomètres.
La présence des ouches nous permet à René et moi de souffler, et de bénéficier d’une aide supplémentaire. Etant donné le départ de Laure et toutes les contraintes que cela implique, ce n’est pas de refus.
Serge aura profité de ces routes de campagne très tranquilles pour alterner au fur et à mesure de la journée une course à droite de la chaussée, puis à gauche. En variant toutes les heures. Car étant donné qu’il court toujours sur la gauche face à la circulation, le dévers de la chaussée fini par créer un décalage entre les deux jambes, et il est nécessaire de le réajuster lorsque c’est possible, afin d’éviter des douleurs.
Serge termine sur une longue ligne droite comme il les adore, et arrête sa balise non loin de Troy où nous logeons ce soir.
Je vous parlais du Mississipi hier : demain nous passerons la fin d’étape en sa compagnie, mais Serge retrouvera aussi une vieille amie durant la journée : la route 66. Ca promet.
Bonne nuit et à demain.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du mardi 05 avril: Etape 66