E82: Jeudi 21 avril // North Platte – Roscoe

E82: Jeudi 21 avril // North Platte – Roscoe

72,50km – 10h22′

On serait presque tenté de parler de grasse matinée avec ce début d’étape à 7h40. Dès les premiers kilomètres notre route enjambe la North Platte River, affluent de la South Platte que nous longeons depuis plusieurs jours maintenant. L’occasion de voir un paysage plus exotique avec quelques lacs et une jolie lumière en ce début de journée.
Très vite nous rentrons dans North Platte (la ville cette fois-ci), où les deux fiertés locales sont que Buffalo Bill, le célèbre chasseur de bisons, a vécu ici (son ranch ainsi que le domaine qui va avec sont d’ailleurs ouverts au public) et que la gare de triage Baley Yard, appartenant à l’Union Pacific, est la plus grande au monde. Rien que ça !
Mais je ne vais pas recommencer avec le trains…
Aujourd’hui nous suivons toujours la highway 30 qui possède une caractéristique jusque là non évoquée : celle de faire partie de la Lincoln Highway, la plus ancienne route transcontinentale d’Amérique. Elle est la première ayant permis aux véhicules motorisés de relier les côtes Est et Ouest des Etats-Unis. Elle s’étend sur 5400km de Times Square (New-York) à Lincoln Park (San Francisco). Mise en service en 1913 elle traverse 14 états
et rassemble 5 highways ainsi qu’une interstate. Nous avançons donc dans un pan de l’histoire états-unienne…
Aujourd’hui est une journée bien agréable. Toujours venteuse certes, mais avec un beau soleil. Nous sommes de bonne humeur, et Serge aussi. Il avance décontracté et apprécie le changement de paysage. Depuis hier le relief arrive tout doucement. Quelques collines par ci par là, et l’horizon n’est plus aussi plat qu’avant. A noter tout de même que nous sommes déjà à plus de 900 mètres d’altitude aujourd’hui, ce qui équivaut à certains plateaux du Massif Central ou même du Jura. Mais le dénivelé risque d’être plus visualisable dans les jours qui viennent avec encore 900 autres mètres à gravir d’ici lundi, pour rejoindre Cheyenne.
En début d’après-midi, la voie ferrée se sépare en deux et nous enjambons celle partant vers le nord. Le charbon semble d’ailleurs provenir de cette voie-là.
Nous traversons Sutherland, petite ville atypique du coin. Les kilomètres suivants marquent de plus en plus la fin des Grandes Plaines. Le paysage est beaucoup plus typique de l’ouest américain. Quelques centaines d’années en arrière et l’on s’attendrait à voir les indiens débarquer d’un instant à l’autre.
Côté faune nous croisons deux bisons (« Adam & Eve » d’après le panneau) élevés en captivité. Serge de son côté apercevra un renard. Et tout au long de l’étape nous aurons croisé bon nombre de fermes où le bétail est élevé en grand nombre, dans des conditions pas toujours très reluisantes pour les animaux.
Serge ayant commencé son étape tard ce matin, il finira en conséquence. D’autant plus qu’il aura mis un bon 10h22’ aujourd’hui. J’en connais un qui va encore bien dormir…
A demain.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du vendredi 22 avril: Etape 83