E77: Samedi 16 avril // Crete – McCool Junction

E77: Samedi 16 avril // Crete – McCool Junction

72,36km – 10h03′

Ciel menaçant en ce début de journée. Mais pour l’instant pas de pluie.
Nous poursuivons notre route à travers le Nebraska. Les trains en transit sont nombreux ici. Et quand ils sont lancés, leur vitesse est impressionnante !
Sur le coup de 9h30, c’est l’heure du ravitaillement… pour le bétail. Toutes les vaches des fermes avoisinantes sont à la pause déjeuner. Et ici le repas se fait dans la démesure. Chaque ferme croisée comporte plusieurs milliers de têtes à nourrir, et les rations sont directement déversées par camions-bennes et tractopelles !
Hier je vous parlais des dust bowl, ces tempêtes de poussières ayant sévi dans les années 1930. La solution du gouvernement pour les annihiler fut de réduire l’érosion de certains sols jugés trop vulnérables, et qui une fois labourés alimentaient avec l’aide du vent ces tempêtes.
Les autorités ont à la fois réduit le nombre de têtes de bétail, mais ont aussi mis en place la shelterbelt (« ceinture de protection »). Cette véritable barrière naturelle est en fait une vaste opération de reforestation en ligne, s’étendant du Dakota du Nord jusqu’au Texas et ayant permis de freiner l’érosion des sols.
On comprend maintenant mieux la présence de nombreux conifères depuis notre incursion dans le Kansas et le Nebraska.
Mentalement, Serge va bien. Il nous l’a répété hier lors du repas : il prend du plaisir depuis le départ de cette course. Il ne se met aucune pression, alterne course et marche quand il en a envie. Et ça lui convient bien.
Les « ouches » nous font leurs adieux sur l’heure du midi, à l’entrée du Fillmore County.
Deux semaines de pur plaisir passées en leur compagnie ! On les remercie pour leur aide précieuse et leur bonne humeur quotidienne. Et on espère les revoir rapidement sur la course…
L’après-midi se poursuit dans la rase campagne, sous un ciel toujours aussi bouché.
Nous avons changé d’itinéraire pour les prochains jour et bifurquons plein nord à Fairmont, au 60ème kilomètre. Ce changement nous permet de longer l’Interstate 80 plus tôt que prévu, et ainsi tous les hôtels, restaurants et grandes surfaces qui vont avec. Comme nous ne sommes plus que René et moi pour l’organisation quotidienne, c’est un point non négligeable.
A noter que Serge a chuté pour la première fois depuis le départ. Rien de grave, juste « un peu de fatigue et de déconcentration » selon-lui. Soyez rassurés, notre formule 1 est arrivée à bon port et sera prête à repartir dès demain matin.
Bonne nuit tout le monde.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du dimanche 17 avril: Etape 78