E74: Mercredi 13 avril // Robinson – Dawson

E74: Mercredi 13 avril // Robinson – Dawson

72,32km – 10h10′

Bonjour à tous. Ici le soleil brille à pleine puissance depuis le début de la journée.
Malgré notre courte incursion dans le Kansas, celui-ci nous offre sa plus belle facette météorologique !
Serge nous confie avant le départ qu’il commence à « être fatigué de sa toux ». Nous sommes donc missionnés de trouver quelque chose qui pourrait le soulager. Cette toux est quelque peu énigmatique, mais nous la soupçonnons toujours d’être due à des reflux gastriques. En tout cas elle persiste depuis Miami.
Au 30ème kilomètre, deux évènements d’une importance extrême nous attendent. Premièrement, le passage des 5 000 kilomètres, en 73 jours, 7 heures et 29 minutes. Rien que ça. Puis deuxièmement, nous quittons la route 36. Oui vous m’avez bien lu, nous en avons fini avec elle ! Après y avoir passé 5 jours et demi, et 393 kilomètres en sa compagnie, nous la laissons s’échapper vers l’ouest direction Denver, tandis que nous remontons plein nord.
Pour ma part je trouve les routes états-uniennes complètement démentielles. A pays démesuré, routes démesurées. Leur architecture témoigne de la jeunesse des Etats-Unis. Elles offrent beaucoup de place pour rouler et l’on sent qu’elles ont été pensées avec modernité. Rendez-vous compte, cette route 36 est longue de 2 276 kilomètres, et avance imperturbablement d‘ouest en est, sans jamais dévier de sa destination.
Mais revenons à notre étape. Pour info, René vient enfin de résoudre le « mystère des bétaillères vides ».
Aucune des bétaillères qu’il avait aperçues n’avait d’animaux à l’intérieur. Et cela lui triturait les méninges. La réponse à cette énigme ? Les animaux sont transportés de nuit, afin de leur éviter un voyage trop compliqué à cause de températures trop élevées.
Notre nouvelle compagne donc, s’appelle la route 75. Un peu plus courte certes (seulement 1 994 kilomètres…) mais pour le moment tout roule avec elle. Serge a de la place pour courir et le cadre est agréable.
La journée continue et nous entrons dans le Nebraska au 50ème kilomètre, après seulement 100 kilomètres parcourus au Kansas ! Et oui, déjà !
Un panneau marque la limite entre ces deux états, avec un slogan annonçant « Nebraskathe good life », (comprendre « Nebraska… la belle vie »). Nous n’en demandions pas autant.
La présence de conifères se faisait de plus en plus sentir ces derniers miles, et la tendance se confirme. Le paysage est vaste et l’horizon s’étend très loin. L’herbe sèche a pris le dessus sur l’herbe verte, donnant ainsi à ce début de Nebraska un côté un peu désertique.
Aucun nuage n’aura été aperçu de la journée, nous rentrons tous à l’hôtel un peu groggy par ce soleil, mais heureux de cette journée. A demain.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du jeudi 14 avril: Etape 75