E61: Jeudi 31 mars // Pembroke – Beulah

E61: Jeudi 31 mars // Pembroke – Beulah

72,2km – 10H24

Le tonnerre aura grondé toute la nuit, et c’est sur une chaussée détrempée que Serge commence son étape. Le vent souffle toujours fort, ce qui va sûrement amener le temps à évoluer durant la journée. Nous commençons par traverser Hopkinsville dès le 11ème kilomètre. C’est ici qu’est établi le Fort Campbell, fierté locale créé en 1941 et comptant plus de 40 000 appelés. Ce lieu est réputé pour avoir en son sein la 101ème division aéroportée des Etats-Unis, qui s’est notamment distinguée sur les côtes normandes lors de la 2nde guerre mondiale. Hier nous nous demandions pourquoi l’appellation de tant de lieux-dits au Kentucky se terminait par « ville ». Et bien c’est un libraire qui nous a obtenu la réponse, en nous expliquant que les Français avaient apporté une aide précieuse aux Américains en 1778, en les aidant à garder leur indépendance proclamée vis-à-vis des Anglais. D’où la bienveillance vis-à-vis de notre pays qui se ressent à travers les noms des villes.
Cet état ne semble pas moins rural que le Tennessee, mais cependant bien plus tourné vers les industries. De nombreuses usines et silos meublent les parcs industriels rencontrés ce matin.
En début d’après-midi, alors que le temps tournait plutôt à l’éclaircie, c’est tout à coup l’exact contraire qui se produit et un violent orage s’abat sur nous. Devant autant de pluie et de vent, tout le monde reste à l’abri dans les voitures pendant une dizaine de minutes. La tempête s’en va aussi vite qu’elle est arrivée, et Serge peut repartir.
Il change de tenue au ravitaillement suivant, afin de finir l’étape au sec. Il en profite aussi pour se repasser de la crème sur les endroits susceptibles de s’échauffer.

Nous retrouvons la civilisation et le soleil quelques kilomètres avant la fin de l’étape, en passant à Dawson Springs, ancienne ville thermale ayant en son temps prospéré grâce à une source d’eau située dans les environs.
Demain nous nous rapprocherons dangereusement de l’Illinois. Passera, passera pas ? Ce qui est sûr c’est que Serge poursuit imperturbablement son chemin, et les prochains états n’ont qu’à bien se tenir.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du Vendredi 1er avril: Etape 61

(Pas de vidéo aujourd’hui, mais Cinérun reprendra du service dès demain…)