E59: Mardi 29 mars // Watertown – Cross Plains

E59: Mardi 29 mars // Watertown – Cross Plains

72,06km – 10H05′

Départ ce matin dans la périphérie de Nashville.
Depuis notre entrée dans le Tennessee c’est assurément l’endroit le mieux loti que nous ayons parcouru. De belles maisons avec des pelouses bien tondues. Les américains aiment mettre en valeur leur propriété, ainsi que tout ce qui va avec. Chaque maison est un peu la vitrine d’une famille, avec les jeux pour les enfants, les différents véhicules possédés. Tout est parfaitement agencé pour que l’on sache à qui l’on a à faire.
Au 15ème kilomètre nous continuons notre contournement de Nashville en passant par Lebanon. Depuis le début de la journée le soleil est tranquillement installé dans un ciel parfaitement bleu. Seul un vent frais nous empêche encore de faire tomber les pulls.
Serge me demande la deuxième caméra entre deux ravitaillements. Il me la rend une dizaine de minutes plus tard en me confiant qu’il a été « un peu bavard ». En effet, trois vidéos en 10 minutes ! On n’arrête plus « Cinérun » …

Peu avant midi nous nous faisons réprimander par un riverain. Il nous demande de nous en aller de devant sa maison, et d’arrêter de prendre des photos. Le tout avec une courtoisie bien à lui. Quelques instants plus tard, c’est Laure qui nous appelle : elle s’est vue refuser son caddie à la caisse d’un supermarché Wallmart, car celui-ci contenait des bières et qu’elle ne possédait pas la nationalité américaine pour les acheter. Drôle de façon de faire du commerce dans le Tennessee…
Le début d’après-midi est à son tour compliqué. Après Laguardo nous empruntons la highway 109 pendant une quinzaine de kilomètres. Durant pratiquement 2 heures nous nous retrouvons au bord d’une 2×2 voies bien bruyante comme on les aime. Néanmoins Serge a de la place pour courir, alors on ne va pas faire la fine bouche.
La dernière partie de l’étape est en demi-teinte : les paysages traversés sont beaux, beaucoup de ranchs et de domaines, tous délimités par de jolies clôtures, mais la route l’est nettement moins. Les bas-côté apparaissent de façon aléatoire et la circulation est dangereuse à souhait. Serge reste prudent.
René et moi travaillons d’arrache-pied sur la sortie de notre premier single « où-sont-passés-les-bas-côtés-? ». Bientôt dans les bacs.
Notre Sergio termine encore à plus de 72km aujourd’hui. La cadence infernale continue, et avec le sourire s’il vous plait !
A demain pour notre passage dans le Kentucky !

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du Mercredi 30 mars: Etape 60