E33: Mercredi 3 mars // Bobadela – Lisbonne (Belem)

E33: Mercredi 3 mars // Bobadela – Lisbonne (Belem)

23,42km – 3H40′

5h30. Debout René. Petit déjeuner dans notre chambre à 5h40 pour un départ de l’hôtel à 6h30 . Aujourd’hui les PV sont nos hôtes dans le 4×4 ,car nous avons de la place du fait que nous couchons deux soirs au même endroit . Adrienne , compte tenu de son gabarit est en R.T.T.! L’itinéraire du jour ne permet pas de la stationner n’importe où et les places de stationnement sont rares et chères dans Lisbonne . Nous connaissons bien le problème, puisque nous sommes passés par cette capitale en décembre 2009 pendant le tour d’Europe de Serge. Départ de notre coureur souriant du supermercado Leclerc à 7h00 tapant. Premiers kilomètres sans problèmes majeurs. La circulation est fluide à cette heure – ci. Cela changera un peu plus tard,mais à ce moment , notre runner aura suffisamment avancé dans la ville pour bénéficier de trottoirs ou d’allées piétonnes ou cyclables, là où il est tranquille et en sécurité. Les frangins “imageux”, comme on les appelle, s’en donnent à coeur – joie avec appareils photos, caméra, drône, devant les bâtiments et monuments du bord de Tage. Ils iront d’ailleurs cet après -midi reprendre d’autres vues de la ville qu’il était impossible de faire ce matin . Laure et Max, eux étaient chargés du guidage de Serge, pas toujours simple dans une ville en travaux. D’ailleurs, la reconnaissance de nuit faite avec l’équipe s’est avérée contrariée par un chantier ouvert seulement la journée, ce qui signifie que l’itinéraire d’hier soir était impossible à emprunter à mi – étape, un policier nous interdisant l’accès à une rue calme, parallèle à un grand axe et surtout qui nous permettait de passer une voie de tramway . Il a donc fallu aviser rapidement et trouver la solution en se faisant “gentils étrangers “ auprès d’autres policiers qui eux acceptèrent de nous laisser accéder à une voie privée de la zone portuaire ce qui nous sauva la mise, Serge devant être ravitaillé à ce moment là. Ensuite ce fut pour notre boss une fin de parcours paisible le long des quais du fleuve jusqu’à la tour de Belem , lieu symbolique pour lui. Il passera successivement sous un pont métallique, mythique, à deux étages, le supérieur version routière et l’étage inférieur version voie ferrée, enjambant à très grande hauteur le Tage pour l’accès au port des gros cargos et autres pétroliers , et plus tard, devant le monument dédié aux conquistadores partis en quête de nouveaux mondes . Il existe un trafic fluvial important, réservé au transport des personnes d’une rive à l’autre, alimentée aussi par les touristes qui pour certains, et pour le “fun” font de petites croisières avec des bus amphibies ! On n’arrête décidement pas le progrès ! Notre Sergio sera accueilli par toute l’équipe, heureuse de la réussite de ce première tâche accomplie, et par un groupe de 3 personnes de l’A.F.P. , journalistes et cameraman venus pour relater l’événement. Nombreuses prises de vues et photos pour les partenaires et membres de cette petite équipe soudée autour de notre runner. Le bilan s’établit ainsi : 33ème étape, la plus courte du tour du monde ! et la dernière en Europe cette année = 23,42 km en 3h 40 mn et pour un total de 2275,93 km en 32 jours 01 heure et 22 minutes . A méditer ! Et comme Serge et Laure embarquent très tôt demain pour Miami, (via Madrid ) où ils seront en fin d’après-midi , l’aventure va continuer sans Maxime et moi – même, nous vous donnons rendez-vous dès le début avril sur un autre continent. Rassurez vous , Laure et une nouvelle équipe vous informeront de la suite de la course . A bientôt et comme dit Serge : Portez – vous bien et restez – nous fidèles , vous êtes notre raison d’écrire. Salut à tous et nous continuerons à vous faire rêver.

Données de la montre Epix : Garmin Connect

Etape 34: Transfert en Avion jusqu’à Miami