E37: Lundi 7 mars // Tamiami US41 (mi 20) – US41 (mi 64)

E37: Lundi 7 mars // Tamiami US41 (mi 20) – US41 (mi 64)

 

70,46km – 9H45′

Au programme du jour la US41, une seule et même route droite et plate (75m de dénivelé positif) qui longe le canal de Tamiami. Nous allons traversés 2 réserves naturelles: Le Parc National des Everglades et Big Cypress Nationale Preserve. Ces zones protégées abritent une flore et surtout une faune variée: multitudes d’espèces d’oiseaux, des crocodiles, des panthères, et plus près de la mer des colonies de pélicans. La flore des Everglades se caractérisent par des milliers de kilomètres carrées de mangroves.

Serge suit son fin ruban d’asphaltes dans cette immensité et n’est pas très rassuré d’entendre dans ces épais fourrés qui baignent dans des marécages, des bruits insolites. Il a d’ailleurs croisé sur sa route, un crocodile shooté par une voiture sur le bas-côté (voir vidéo), si chez nous ce sont les hérissons, ici ce sont donc de petits crocodiles qui terminent écrasés ici. Ce n’est certainement pas une route sur laquelle on aurait envie de courir de nuit.

Ce matin, après 2 ravitaillements, je repars en direction de Miami pour finaliser quelques courses et faire du change, les banques étant fermées le week-end. Mais le hic, seul les clients de ces banques peuvent faire du change. J’atterri donc dans un immense Mall à l’américaine (soit surdimensionné) où se presse les touristes pour faire les course et profiter d’un cinéma et autres « entertainments ». Un bureau de change existe là. Puis je repars vite retrouvé Serge que j’ai laissé 2H30 et qui va bien, il a bu son litre d’eau et manger des barres. Il est temps de nourrir mon homme d’une soupe aux nouilles.

Si le thermomètre affichait 19°C à 7H15 au départ, à 13H00, il plafonne à 38°C au soleil, température ressentie sur la route par Serge qui n’est pas sous abri, sur cette US41, pas du tout ombragée. Il garde une bouteille d’eau de 1/2 litre qu’il boit en 5 kilomètres et tous les 5 kilomètres je lui en redonne une pleine. Vers 15H30, il me dit que l’estomac n’a plus envie de grand chose, il va donc moins boire et quasiment plus s’alimenter. Laissons au corps, le temps de s’habituer à ce changement radical de climat. Vous aurez sans doute compris que je suis seule à bord du véhicule qui accompagne Serge en attendant la relève qui arrivera à Atlanta (Georgie) et à Saint Louis (Missouri).

Donnée de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du mardi 8 mars : Etape 38