E44: Lundi 14 mars // Belleview – Archer

E44: Lundi 14 mars // Belleview – Archer

70,5 km – 9H37′

Départ sur la US 27 qui nous mène ce matin à Ocala, le trafic est dense en direction de Gainesville, et je suis bien contente d’avoir choisi de contourner cette ville pour rejoindre Lake City demain. A la sortie de Ocala, km 20, nous allons poursuivre sur la US 27, North mais le décor change radicalement. Nous baignons littéralement dans les prairies, les chevaux et les forêts. Les fermes « équines » se succèdent toutes plus somptueuses les unes que les autres, nous apercevons les box qui relèvent plus de belles maisons que d’habitats pour chevaux. Cette région semble un sanctuaire pour nos amis équidés dont nous apercevons quelques spécimens qui broutent dans leurs prairies.
Serge quant à lui, a bien du mal à se sortir d’un petit état de faiblesse, toujours ces petits moments de suées et de jambes « molles ». Il reprendra du poil de la bête au km 25. C’est long, mais Serge ne se décourage pas , il sait que la forme revient toujours et que les coups de mou font partie du jeu.
Nous croisons quelques flaques d’eau qui témoignent des pluies orageuses qui sont tombées hier soir et cette nuit, mais la terre a eu vite fait de tout absorber, je ne me suis même pas embourbée, ni mouillé les pieds sur le bord des routes aux talus herbeux.
Au km 55, à Williston, Serge bifurque sur la 41, petite nationale de taille normale qu’il n’affectionne pas particulièrement, par peur des véhicules qui doublent dans le sens de sa progression, qu’il ne voit pas et arrivent dans son dos sans le voir non plus parfois. C’est pourquoi il trouve un certain confort sur les 2 fois 2 ou 3 voies qui sont divisées par un terre plein central qui le met à l’abri de ce désagrément. Et comme on est exigeants, on préfère les « Divided Hwy » en campagne comme aujourd’hui.
Serge boit toujours ses 2 gallons d’eau sur ton temps de course (1 Gallon = 3,78L), il ne boit aucune boisson énergétique spécifique, depuis bien longtemps d’ailleurs, trouvant qu’elles sont souvent indigestes dans le temps, pour les intestins. Il ajoute toujours son café du matin, lors du premier ravito (ce matin, il a pris double ration de café et de muffins) et une petite bouteille de coca sur les 2 derniers ravitos de la journée auxquels s’ajoute une soupe en fin de matinée. Le soir et la nuit, il boit en général encore près d’un litre qui se décompose en 1 bière de 33cl et le reste en eau. La bière, ce n’est pas tous les soirs et d’ailleurs, il a commencé à en boire depuis les USA, car la bière américaine, c’est comme le café, assez « diluée », donc pas de mal à se faire plaisir.
Encore une journée qui s’achève dans une certaine routine et normalité : quoique Serge me dira tout sourire « c’est inespéré » Quoi donc ? et bien ce matin, je n’aurai pas parié sur un tel kilométrage dans ce temps – là !

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du Mardi 15 mars: Etape 45