E42: samedi 12 mars // Dundee – Minneola

E42: samedi 12 mars // Dundee – Minneola

70,81 km – 9H37′

Une journée où nous aurons été peu enclins à sortir nos appareils photos et vidéos car la Highway 27, ne nous a guère inspirés. Une enfilade de centres commerciaux où se bousculent les badauds, en ce samedi, une succession de murs en briques qui séparent cette très très large Highway de zones résidentielles et cela sur des dizaines de kilomètres. Certaines sont plus cossues que d’autres. Leurs noms ornent chaque entrée et de beaux parterres de fleurs agrémentent le terrain sur lequel sont posées des maisons qui se collent presque les unes aux autres, pour certaines. Quand vous montez en gamme, il y a un portail clos et un gardien à l’entrée , les terrains sont beaucoup plus grands, ainsi que les demeures, qui sont alors conçues par des architectes et ne ressemblent plus à leurs voisines .

Nous croiserons également beaucoup de terrains de golf, privés ou publics. Les golfs sont très répandus aux USA. Aujourd’hui , les orangers auront quasiment disparu , nous nous éloignons du coeur de la Floride,  pour remonter un peu plus au nord.

Malgré tout, lors du début d’étape  et de la traversée de Haines, nous avons pu voir un petit centre- ville déserté et nous comprenons pourquoi. Toute la vie est maintenant concentrée sur ces gigantesques nationales à 2 x 3 voies, qui s’élargissent lors des intersections jusqu’à 5 voies et qui pour le plus grand plaisir de Serge ont même une portion piétonne. Du coup, Serge a eu un peu de confort et s’est réconcilié avec la US 27, à  tel point qu’il était presque déçu de la quitter ce soir, vers le 60ème kilomètre…. avant d’y revenir demain matin. Chouette ! De mon côté , cette circulation incessante, ce bruit et cette vigilance  nécessaire ne m’enchantent guère, j’aime la quiétude des petites routes et ce ne sera pas pour demain!

Les « Highways » sont donc de grandes nationales ,et les « Interstates », que nous n’emprunterons jamais, car elles nous sont  interdites et de toute façon trop dangereuses, sont les autoroutes. La majorité de ces « Interstates » sont gratuites, certaines proches de grosses agglomérations sont payantes.

Sinon, Serge va bien physiquement. Il a de bonnes jambes et les muscles ne semblent pas trop douloureux, je ne le vois pas partir le matin en peine, il trottine assez vite et reste contemplatif quand cela est possible. Il est tout simplement bien dans sa course.

Merci à Lee qui m’a fait remarquer que l’eau des lacs n’est pas salée et que les pompes n’ont pas besoin d’avoir un système pour dessaler l’eau… Je ne sais pas pourquoi, j’avais dans l’idée que cette eau était salée !!! Demain, il y aura encore des lacs et de l’eau sur notre parcours.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du dimanche 13 mars: Etape 43