E434: Samedi 08 Avril // Paris (La Villette) – Place du Trocadéro

E434: Samedi 08 Avril // Paris (La Villette) – Place du Trocadéro

11,91km – 2h06’

Toutes les bonnes choses ont une fin. Et c’est ce qui les rend appréciables.
Ce matin l’équipe – agrandie pour ce dernier jour – est prête à affronter cette ultime étape. Réunion à 9h30 au rez-de-chaussée de l’hôtel. Chacun se voit assigner ses missions du jour. Comme à chacune des arrivées de Serge, le stress est de la partie. Organiser une telle journée n’est pas simple, qui plus est dans Paris. Reste que l’envie qui prend le dessus, c’est surtout celle de bien vouloir faire les choses, et de clôturer ce tour du monde comme il se doit. De mettre un point d’honneur à tout le travail accompli depuis maintenant plus de 14 mois.

Nous arrivons porte de la Villette à l’heure prévue. Une vingtaine de personnes nous attendent pour courir avec Serge les 10 derniers kilomètres de cette aventure. Plein de visages connus que nous retrouvons avec plaisir. Les appréhensions du matin sont vite dissipées : la traversée de Paris se fait sans encombre, et notre petit groupe de runners progresse sous un temps radieux. Monika, nous retrouve à différents points clés accompagnée de Philippe, son conducteur du jour. William est à la baguette et aiguille tout le monde dans les rues de la capitale. Avenue de Flandres, Rue Louis Blanc, Quai de Valmy, Grands Boulevards, Opéra, Boulevards Haussmann, Arc de Triomphe, Avenue Kléber et finalement Place du Trocadéro. La traversée de Paris aura été royale, et l’on aura apprécié tous ces encouragements sincères et spontanés de la part des passants (qui, il faut l’avouer, nous assimilaient surtout au Marathon de Paris, qui a lieu demain).

Depuis plusieurs minutes je me triture les méninges pour essayer de trouver un jeu de mots ou une anecdote historique à propos de cette dernière étape, mais au final j’ai surtout envie de vous faire part du plaisir qui ressort de cette journée. C’est bon, le tour du monde est maintenant terminé. Evidemment il y a une part de soulagement car cette aventure n’aura pas été de tout repos, aussi bien pour les gens qui ont suivi Serge sur place que pour ceux qui auront géré l’organisation depuis la France. Mais le sentiment qui prédomine reste la joie d’avoir contribué à la réussite de ce défi hors-norme.

Car l’exploit sportif ne doit pas être banalisé. Serge termine son tour du monde en 433 jours et 3 heures, soit une moyenne de 60,45 km/j. Il améliore ainsi le précédent record de 188 jours, ce qui avouons-le est énorme. J’ai une pensée pour Tom Denniss, l’ancien détenteur, qui nous aura gratifié de nombreux messages de félicitations tout au long de l’aventure, ainsi que de précieux conseils. Fair play.

Mais pour arriver à tenir une moyenne de course aussi élevée, il aura fallu que Serge s’affranchisse de toute une partie de l’organisation. Ce qui m’amène à avoir une grosse pensée pour tous les suiveurs qui auront donné de leur temps et de leur énergie pour que notre coureur puisse jour après jour continuer à poursuivre son unique but : celui de revenir place du Trocadéro. Cette place du Trocadéro que nous avions quitté le 31 janvier 2016 sous un ciel chargé et gris, et que nous retrouvons aujourd’hui sous un magnifique soleil.

J’en viens aux remerciements. Impossible pour moi de me lancer dans l’énumération de toutes les personnes présentes aujourd’hui. La journée est passée beaucoup trop vite pour ça. Néanmoins je voudrais vivement les remercier, toutes autant qu’elles étaient, pour avoir pris le temps de venir voir Serge boucler son défi. Evidemment j’ai aussi une pensée pour tous ceux qui n’ont pas pu venir, mais qui nous ont suivi et encouragé tout au long de l’aventure. Ils se reconnaitront. Tous ces messages adressés via le site web et les réseaux sociaux auront été une véritable source de plaisir et de motivation.

On n’oublie pas les sponsors : Fleury Michon, Leclerc et Intersport qui, comme Serge l’a justement souligné, n’ont pas hésité à reconduire leur partenariat après l’échec du précédent défi. Et on les remercie de la confiance qu’ils ont su à nouveau nous accorder.

Ce soir c’est donc une page qui se tourne. Demain il n’y aura pas de vidéo, pas de compte-rendu, pas de ravitaillements ni de données de course. Et cela risque d’en chambouler plus d’un, Serge le premier. En attendant ce soir nous nous retrouvons en famille, afin de clôturer cette aventure comme il se doit.

Au nom de tous les auteurs de compte-rendus, de tous les photographes et autres cinéastes en herbe qui auront œuvré sur cette course, nous vous remercions pour votre fidélité. Beaucoup d’énergie et de temps auront été dépensés afin que vous puissiez vivre au maximum et en temps et en heure cette aventure. On espère notre mission réussie, en tout cas cela aura été un véritable plaisir de vous faire partager ce tour du monde.

FIN