E70: Samedi 09 avril // Lentner – St Catharine

E70: Samedi 09 avril // Lentner – St Catharine

72,52km – 10h08′

Début de journée plutôt calme. Peu de circulation et de vent. Mais il fait sacrément froid. La température est tombée à -6°C cette nuit.
Personne ici ne semble s’alarmer à propos du vent de ces derniers jours, le faisant presque passé pour quelque chose de banal. Mais pourtant hier, la réceptionniste de l’hôtel m’a vite rassuré : le vent souffle rarement aussi fort ici. Alors on croise les doigts pour une accalmie aujourd’hui.
La vie au bord de l’US 36 n’est pas des plus palpitantes. Il faut bien se rendre compte que lorsque l’on accompagne Serge sur une de ses courses, on est complètement dépendant du chemin qu’il emprunte. Encore plus lorsque l’on est dans la voiture suiveuse.
Serge met en moyenne 40 minutes pour courir les 5 kilomètres séparant un ravitaillement d’un autre. Durant ce temps il faut ranger le matériel utilisé, rouler jusqu’au prochain point, trouver un endroit où garer la voiture et préparer le prochain ravitaillement.
Ce temps est suffisant pour remplir ce cahier des charges, surtout comme aujourd’hui où la route à suivre est la même du début à la fin. Mais lorsque des changements de direction surviennent, il est impératif d’attendre notre coureur et de lui indiquer le chemin à suivre. Ce qui demande une certaine gymnastique pour préparer les repas en même temps.
Vous en conviendrez, ces petits sauts de puce sont un paradoxe à eux tout seuls : on passe la journée à attendre, mais sans en avoir vraiment le temps.
Drôle de façon de voyager vous me direz. Peut-être, mais à mes yeux tout l’intérêt réside justement dans la dimension « humaine » de nos étapes. 70 kilomètres par jour, répartis en une quinzaine de pauses multipliant les paysages et les rencontres. Peu de tours opérateurs nous offrent ce genre d’aventure.
Alors oui la route à suivre n’est pas toujours des plus réjouissantes, mais la manière l’est.
Pour en revenir à aujourd’hui, il faut croire que que les dieux de la météo ont écouté notre réceptionniste. Le vent souffle beaucoup moins fort, et même favorablement. Serge apprécie. Et nous aussi.
Nous poursuivons notre route à travers la longue US 36. Encore quelques jours et nous passerons St Joseph, pour ensuite bifurquer un peu plus vers le nord et le Nebraska.
En attendant nous séjournons ce soir à Brookfield, et nous allons tous bien dormir. A demain.

Données de la montre Epix: Garmin Connect

Parcours du dimanche 10 avril: Etape 71